Le carnet de bord
de ma peau sensible

Protéger et cultiver les bactéries bénéfiques de ma peau

Comme les forêts tropicales sur la terre, votre microbiome complexe est menacé.

Le stress, la pollution et les rayons UV inadaptés aux cosmétiques peuvent modifier la population microbienne de la peau. Les pires agresseurs sont probablement les savons alcalins et durs et les nettoyants antiseptiques qui éliminent les organismes en masse. Privée de son microbiome, la peau est victime d'une inflammation non contrôlée. Plus sensible que jamais, elle a développé le "syndrome de la peau irritable".

Aujourd'hui, plus de la moitié de la population a la peau sensible. Commençant seulement à être totalement comprise, la peau sensible a des points communs avec le SCI (syndrome du côlon irritable). Comme ce dernier, elle implique un ensemble de symptômes qui sont pénibles et impossibles à ignorer, cependant les tests médicaux sont souvent désespérément normaux. Parallèlement à cela, le plus convaincant est que les scientifiques lient les deux conditions à un déséquilibre de nos bonnes bactéries : la microflore intestinale dans le cas du SCI et le microbiome cutané dans le cas de la peau sensible.

Actimel me fait du bien, mais comment puis-je faire pour que les prébiotiques fassent partie de ma routine quotidienne de soin de la peau ?

Ce qui semblait autrefois une idée pour vider les intestins - avaler délibérément des bactéries vivantes en suspension ?! - fait maintenant partie intégrante de la routine matinale de nombreuses personnes.
En fait, les boissons prébiotiques et probiotiques peuvent apporter un soulagement des troubles du SCI que les traitements traditionnels ne pourraient simplement pas traiter. Aujourd'hui, la même révolution porte son attention sur la peau et son équivalent du SCI - la peau sensible.

4 étapes pour obtenir "l'effet Actimel" pour votre peau

La bonne nouvelle, c'est que cette situation est éminemment réversible en faisant quelques changements simples dans votre style de vie et votre routine de soins personnels.


1/ Nettoyez intelligemment. Les savons alcalins et durs changent radicalement le pH de votre peau et éliminent sans distinction les bactéries de sa surface, la rendant vulnérable aux agressions. Optez pour des eaux micellaires douces ou des crèmes nettoyantes qui laissent la peau hydratée et sans problèmes.


2/ Bannissez de votre domicile les nettoyants désinfectants. L'engouement pour les bains dans du désinfectant remonte aux années quatre-vingts. C'est démodé et ce n'est pas une bonne méthode. À moins que vous n'ayez une plaie ouverte nécessitant d'être désinfectée, laissez le TCP dans l'armoire à pharmacie.


3/ Hydratez, hydratez, hydratez ! Une revue scientifique récente a décrit la peau saine comme le milieu de culture idéal pour des centaines d'espèces de bactéries bénéfiques - comme une boîte de Petri géante ! Et cela est directement lié à sa teneur en eau. Plus la peau est sèche, moins les microbes peuvent y vivre, protégez-la donc avec un produit hydratant dermatologiquement testé. 


4/ Reconstituez votre microbiome avec de l'eau prébiotique. Pure, naturelle et provenant d'une terre préservée, l'eau prébiotique offre une diversité microbienne et minérale inégalée. Grâce aux oligoéléments comme le sélénium et le strontium, elle crée un "bouillon" prébiotique sur votre peau pour stimuler le développement d'un microbiome diversifié. Apprenez-en plus en consultant le centre de cure thermale La Roche Posay.